Amen !

Alléluia !

1956

2006

Jubilé d’or de sœur Véronique

16 septembre 2006

La fête a commencé le midi par un repas festif en présence du Père Henri Caffart qui présidera la cérémonie à 15 h 30.

Un réfectoire bien décoré pour la circonstance !

La célébration

Venue de toute la France, la famille de sœur Véronique était présente pour célébrer 

50 années de vie religieuse.

Renouvellement des voeux

Le célébrant : Que demandez-vous ?

La jubilaire : Je sollicite pour moi la grâce de l’année jubilaire et pour toute l’église, une abondante participation aux faveurs spirituelles attachées à ce jubilé.

Dieu infiniment fidèle, qui as dit à ton serviteur Moïse : vous déclarerez sainte la 50ème année, daigne en ta tendresse visiter notre sœur et lui accorder la grâce du jubilé qu’elle sollicite avec ferveur.

Zone de Texte: « Moi, Sœur Véronique de la Sainte Face, je renouvelle mes vœux et promets à Dieu, à la bienheureuse Vierge Marie, au bienheureux François, à la bienheureuse Claire, à tous les saints et à vous Mère abbesse, pour tout le temps de ma vie, d’observer la forme de vie des pauvres sœurs de notre Mère Ste Claire, donnée à Ste Claire par le bienheureux François et confirmée par le Pape Innocent IV, en vivant dans l’obéissance, sans propriété, dans la chasteté et en gardant la clôture. »

Durant la messe, le Père Henri Caffart a invité l’assemblée à réfléchir sur les 3 mots qui caractérisaient le mieux la vie de sœur Véronique : « Amour, Fidélité, Liberté. »

La fidélité de Dieu : La vocation est un choix gratuit. Pourquoi moi ? Elle est une grâce que je reçois chaque jour. C’est un APPEL. Cet appel peut être entendu dès l’enfance ou la jeunesse. Connaître une éclipse puis se manifester à nouveau à un âge où il faut prendre la décision, faire le pas, répondre à cet appel. Ce choix demande un renoncement, mais ce à quoi on renonce n’est rien en comparaison de ce que nous recevons : le bonheur qui réside dans la certitude d’être aimée telle que nous sommes.

 

Amour et fidélité : Toute notre vie monastique est centrée pour vivre davantage dans la présence de Dieu. Nous avons à découvrir la présence de Quelqu’un qui nous aime. Je suis aimée de Dieu, je suis donc heureuse. C’est cette certitude qui permet de tenir, non pas mon amour pour Lui, tellement pauvre mais son Amour pour moi, tellement riche.

Après la cérémonie rencontre conviviale avec les amis présents autour d’une collation.

A la santé de sœur Véronique.

 

 

Félicitations

Servez-vous !

Qu’elle vive éternellement